A l’école des fleuristes  #1

A l’école des fleuristes  #1

Quand j’étais plus jeune, je rêvais de l’école des sorciers, de la magie de Poudlard et de ses fabuleux décors, persuadée qu’il n’existait rien de mieux. Bon, je me suis rapidement fait une raison, quand bien même l’école d’Harry Potter existait, je ne devais être rien d’autre qu’une simple moldue car jamais une chouette n’est venue me porter une lettre d’admission avec rendez-vous sur la voie 9 ¾.
Mais la vie réserve de bonnes surprises. A défaut d’intégrer Poudlard, c’est la célèbre école des fleuristes de Paris que j’ai rejoint après avoir décidé de me reconvertir. Vous auriez vu l’émerveillement dans mes yeux dès les premiers jours ! Vous auriez tout de suite compris pourquoi cette école est aussi magique pour moi ! Et aujourd’hui, avec cet article, j’ai décidé de vous décrire quelque peu ma formation. Ce billet est le premier de la série qui, je l’espère, vous plaira.

  

bouquet simple
bouquet simple 2/3 & 1/3

Les premiers jours à l’école

A la veille de la formation, inutile de vous dire que j’étais stressée ! Avec qui allais-je me retrouver ? Aurais-je le niveau ? Le rythme intense et la position debout toute la journée, easy ou usant ? Et surtout cette formation riche et dense allait-elle confirmer mon projet de reconversion ? … laissons le suspens, vous aurez les réponses à ces questions très rapidement dans mes descriptions du déroulement de la formation !
Le premier jour, un accueil très chaleureux nous est réservé. Nous sommes une vingtaine, des jeunes et des moins jeunes, et surtout des parcours très variés. Notre formatrice nous suivra tout au long de notre apprentissage. Super, car elle est à la fois adorable et peps ! Une fois les présentations faites, nous visitons l’école qui n’est pas très grande, mais cela suffit.

Un kit avec différents outils et livres nous est remis, avec ça on est au top !

Durant le reste de la matinée, notre intervenante nous fait plusieurs démonstrations et partage en même temps des anecdotes et des astuces. Avec les autres élèves, nous sommes impatients de commencer ! Mais avant tout, il s’agit d’apprendre à préparer les fleurs pour la mise à l’eau !
Ensuite, premier essai avec un geste technique de base : la vrille, vous savez, cette disposition bien homogène et circulaire des tiges. La journée se termine avec une note créative. Chacun reçoit un socle et un demi-pain de mousse pour y piquer des fleurs et réaliser l’arrangement de son choix.
Cet exercice nous a permis de savoir quel était notre style. Pour ma part c’est plutôt du décoratif : ce sont des formes géométriques et pleines, symétriques ou non, avec d’éventuels accessoires (perles, rubans, fruits, etc.). 

arrangement floral
fleurs piquées

Dans le prochain article je vous expliquerai ce que sont les styles « végétatifs » et « linéaires», mais d’ici là je laisse le mystère !

Des bouquets et encore des bouquets !

Le lendemain, nous avons fait une journée spéciale bouquet ! La veille j’étais excitée à l’idée de faire une journée entière de bouquets, et je n’ai pas été déçue. Après la reconnaissance et la préparation des végétaux nous avons réalisés plusieurs bouquets simples, ronds et demi sphériques. Et bien sûr nous avons vrillé, vrillé et encore vrillé nos bouquets !

bouquet rong
bouquet demi sphère

Ce qui est génial, c’est d’arriver et de déballer toutes les boites de fleurs telles des cadeaux de Noël ! De belles surprises à chaque fois ! Couleurs et textures, fleurs connues et encore inconnues.

 

bouquet demi-sphère

 

A bientôt pour la suite de mes aventures !

Share Button

5 réactions au sujet de « A l’école des fleuristes  #1 »

  1. Waouh! C’est magique la description de ce monde des fleurs! Je vous imagine émerveillée déballant comme à l’arrivée du Père Noel « la mystérieuse boite de fleurs »!
    Y a t’il des fleurs exotiques ?Pour faire vos bouquets, vous avez le choix des couleurs? des fleurs?
    J’attends avec impatience la suite de vos aventures florales…

    1. Des fleurs exotiques, oui ! Orchidées, lotus (que vous verrez très prochainement),anthurium, …
      C’est la formatrice qui décide des fleurs dans une visée pédagogique : nous faire prendre toutes les couleurs, y compris celles que nous aimons moins; prendre tous les types de fleurs, y compris celles plus difficiles à manier. La technique est aussi généralement imposée, mais au final l’emprunte de chaque élève ressort ! Aucun arrangement n’est le même, c’est très amusant d’ailleurs de comparer après ! Certains proposeront des choses plus sophistiquées, d’autres plus champêtres, etc. Et puis il y a des styles bruts et d’autres plus dans le détail.
      Et pouvoir voir qu’à partir des mêmes choses on peut avoir d’autres résultats est aussi très inspirant !

      1. Merci pour toutes ces explications passionnantes. C’est bien la preuve ce que vous décrivez, que, l’art floral est une activité hautement artistique où sensibilité, émotion, sens de la créativité, culture etc…imprègnent l’œuvre. Chaque pièce est unique, fragile et surtout éphémère donc infiniment précieuse….Un bouquet est un cadeau « inestimable » tant pour celui (celle en l’occurrence) qui le réalise, que pour celui ou celle qui a la chance et le plaisir de le recevoir …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 + = 40

CGU