Des bouquets, toujours des bouquets à l’école des fleuristes #5

Des bouquets, toujours des bouquets à l’école des fleuristes #5

Comment ça encore des bouquets ? Mais on en a déjà vu plusieurs dans le précédent article sur les mariages ? Bah oui, mais le fleuriste est plein de ressources et des bouquets il en existe « en veux-tu, en voilà » !

 

Le bouquet emprisonné

… Secret de fabrication ! (Déçu(e) ? désolée, c’est comme les magiciens, il faut bien que l’on garde quelques tours secrets pour surprendre notre public)

J’ai beaucoup aimé réaliser ce bouquet, pour le choix des fleurs d’une part (roses David Austin, tulipes perroquets, prèle, … et asclepia : chéri m’a d’ailleurs appris que ce nom venait d’Asclepios, dieu de la médecine dans la mythologie grecque !) et par la technique d’autre part.

bouquet emprisonné

 

Le bouquet végétatif

Bon celui là, j’ai hésité à vous le montrer, pas tant pour des questions esthétiques que des questions de technique. Le végétatif se fait avec des jeux de hauteurs. Mais pour ma part j’ai atténué cette dynamique, ce qui en fait presque un bouquet rond. Néanmoins, je l’ai trouvé mimi et je n’ai pas pu m’empêcher de vous le montrer. Vous remarquerez entre autre la mousse, l’écorce et la pomme de pin montées sur fil de fer. Et surtout … les muscaris ! J’adore, ça me rappelle mes vacances dans la campagne Icaunaise, à cueillir des fleurs sauvages dans le jardin !  

bouquet végétatif

bouquet végétatif

 

Le bouquet botte

C’était une première et ce n’est pas si évident que ça car, lorsqu’on passe des journées à vriller, cela semble contre nature de mettre ses tiges bien parallèles ! De plus, il y a une règle à respecter : la botte est droite. Les tiges ne doivent pas être en forme de cône ou de sablier. Une fois le bouquet réalisé, il doit tenir tout seul. C’est-à-dire qu’on peut tout à fait se passer de vase et le poser simplement dans une assiette creuse avec un peu d’eau.

bouquet botteDésolée par avance pour la photo, le bouquet n’est pas entier car je n’avais pas assez de recul lors de la prise.

 

Je vous fais grâce du bouquet linéaire qui ne m’a vraiment pas plu et pour lequel j’ai négligé les photos (quand on n’aime pas, il n’y a rien à faire ! 😉 )

 

Voilà, j’espère que vous avez eu votre dose de bouquets, car pour le prochain article nous allons voir d’autres arrangements floraux !

 

Share Button

7 réactions au sujet de « Des bouquets, toujours des bouquets à l’école des fleuristes #5 »

  1. Pouvez vous Camille nous dire quelles fleurs vous ont donné » du fil à retordre » pour les mettre en bouquet? Quelles sont « les plus dociles » à « travailler »?

    1. Ce n’est pas tant les fleurs, que les techniques qui sont plus ou moins difficiles !
      Le premier bouquet est fait forte impression par sa structure, mais il reste assez simple par rapport aux deux autres.
      Et concernant les fleurs, j’aime beaucoup les tulipes, mais ce sont des vraies chipies : on les met en harmonie avec les autres fleurs … et le lendemain elles ont déjà pris 5 cm de plus et sortent du rang !

  2. Les bouquets sont magnifiques et le blog très instructif.
    Combien de temps dure la formation de fleuriste ?
    Peut-on déjà faire appel à vos pour l’organisation de manifestations comme les mariages ?

    Lili

    1. Merci Lili !
      La formation de base dure 1 mois en intensif. Il y a après des modules complémentaires facultatifs !
      Et rien ne vaut l’expérience terrain 😉
      Et bien sûr je suis ouverte à tout nouveau projet (mariage, baptème, cérémonie, cocktail, … ! ) 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

59 − = 54

CGU