A l’école des fleuristes, où la découverte du linéaire et du végétatif #2

A l’école des fleuristes, où la découverte du linéaire et du végétatif #2

Les premiers jours de ma formation à l’école des fleuristes de Paris étaient consacrés au style décoratif, c’est-à-dire à des formes géométriques, pleines et souvent accessoirisées (le bouquet rond, le centre de table mélangeant fleurs et fruits, etc.).

centre de table décoratif
centre de table décoratif
lotus
lotus

Mais c’était sans compter les autres styles floraux : le linéaire et le végétatif ! What ??


Petite explication illustrée !

 

  • Le style linéaire : on joue avec les lignes, le résultat est assez contemporain.
    Pour le réaliser il faut respecter la « sacro-sainte » règle d’or. C’est elle qui dicte la répartition des végétaux. On place le point principal, le complémentaire et le secondaire.
  • Le style végétatif : en gros, on refait son petit coin de jardin, mais on évite par exemple de mélanger les essences de nos sous-bois avec des plantes exotiques. En effet, avec le végétatif il faut essayer de respecter au mieux le biotope. Avec ce style, vous avez plutôt des réalisations asymétriques visant à mettre en avant les végétaux plus qu’une forme. Toutefois, là aussi on veille à respecter la règle d’or (principal, complémentaire et secondaire).

 

Alors le linéaire … bah le linéaire quoi ! Il n’a pas fait l’unanimité parmi les élèves. Ca reste toutefois une technique intéressante à connaître.

arrangement linéaire
arrangement linéaire

Le végétatif a eu plus de succès ! Par contre, le soir, lorsque nous sommes rentrés chez nous… je vous laisse imaginer la galère dans le métro à l’heure de pointe ! Nous pouvons rentrer chez nous avec certaines de nos réalisations, mais dans les transports en commun, ça devient vite le parcours du combattant !

 

arrangement végétatif
arrangement végétatif

gros plan végétatif

eucalyptus
eucalyptus

Après avoir vu ces deux styles, nous sommes revenus sur le décoratif avec, pour mon plus grand plaisir, la réalisation d’une couronne ! 

couronne

couronne 

A l’issue de la première semaine de formation fleuriste, c’est l’heure des révisions !

Reconnaissance des végétaux utilisés, création d’un bouquet rond (donc « décoratif » si vous avez bien suivi) avec les fleurs de notre choix et réalisation d’un linéaire avec des fleurs imposées. Et pour terminer on s’est essayé aux bouquets coniques avec des fleurs également imposées.

bouquet rond
bouquet rond

 

bouquet conique
bouquet conique

gros plan

 

Rendez-vous au prochain article pour la suite de ma formation fleuriste ! Mais en attendant, que pensez-vous des styles linéaires et végétatifs ?

 

Share Button

3 réactions au sujet de « A l’école des fleuristes, où la découverte du linéaire et du végétatif #2 »

  1. J’aime bien le linéaire. Il fait plus sobre, « déstructuré » (du moins sur le bouquet présenté) et par conséquent plus « contemporain ».
    Il me semble que chaque fleur est davantage mise en valeur, non?
    Le conique est élancé et donc « racé », élégant…
    Le rond me parait en général le plus souvent réalisé car le plus  » classique », donc plus vendu ?
    Enfin de toutes façons , tous ces bouquets sont très harmonieux, colorés, on ne se lasse pas de contempler les photos. De prime abord , sans vos explications , nous sommes loin de mesurer tout le travail que chacun représente pour la fleuriste…

    1. Tout à fait, le rond est le plus classique !
      Le « linéaire » et le « végétatif », c’est du jargon de fleuriste … et en boutique, rien n’empêche le fleuriste de mélanger un peu tous les styles à sa sauce car justement le client n’ira pas lui dire « attention, ta fleur n’est pas au bonne endroit, ton point complémentaire est faux ! »
      (heureusement ^^ )
      Et c’est exactement ça, dans un cas on met en valeur une forme, dans l’autre un végétal !

  2. Merci pour cette réponse. En fait, c’est comme une peinture ou sculpture: chaque fleuriste a son style, ça je l’avais remarqué en achetant des fleurs. C’est vrai le client n’y connait rien et ce n’est pas important pour lui les aspects techniques. Ce qui compte pour lui c’est l’esthétique et la « vision globale » que donne le bouquet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

72 − = 68

CGU