Et prendre le temps de lézarder au jardin de Catherine Labouré

Et prendre le temps de lézarder au jardin de Catherine Labouré

Au détour d’une ballade parisienne, je suis tombée sur une perle ! un endroit où l’on resterait bien des heures au soleil, à bouquiner, à faire la sieste ou simplement à profiter de l’instant présent. Le jardin de Catherine Labouré.  A Paris, quand on parle de coins de verdure fleuris, on pense au Jardin du Luxembourg, au jardin des Tuileries, au Jardin d’Acclimatation. Alors aujourd’hui j’ai décidé de rendre justice à ce petit jardin du 7ème arrondissement, tellement mignon et trop peu connu.

jardin catherine labouré

 

Le jardin de Catherine Labouré, retour au 19ème siècle

Avant même de parler du jardin en lui-même, il convient de parler de cette Catherine Labouré. Pour ma part, je n’en avais jamais entendu parler… Catherine Labouré était une religieuse du 19ème siècle. Alors qu’elle était toute jeune et se trouvait dans la chapelle jouxtant le jardin, la vierge lui apparaît. Et c’est à ce titre qu’on donnera son nom au potager des sœurs. Le jardin n’est ouvert au public que depuis peu (1977).

jardin catherine labouré

 

Que trouve-t-on au jardin de Catherine Labouré ?

Pour vous éviter toute déception, je préfère vous prévenir que ce jardin est tout petit. Mais vous connaissez l’expression, tout ce qui est petit est mignon.  Il ne fait effectivement « que » 7 000 m2. Et encerclé par ses murs, on ne le devine pas de l’extérieur. L’enceinte de pierre accentue le côté intimiste et à l’écart de l’agitation parisienne.
Le jardin est réparti en plusieurs espaces : un peu de pelouse pour le farniente, des charmilles et une jolie tonnelle pour s’abriter du soleil, de la vigne et des arbres fruitiers. Quelques espaces sont dédiés aux enfants des écoles alentours, pour s’initier à l’art du potager.

jardin catherine labouré

Pour y accéder : le jardin est au 29 rue de Babylone, Paris 7ème. L’accès est gratuit et adapté aux personnes à mobilité réduite. Il est ouvert toute la journée et ferme à la tombée de la nuit.

 

jardin catherine labouré

 

Et pour d’autres visites fleuries sur Paris … par ici ! ou par

Share Button

5 réactions au sujet de « Et prendre le temps de lézarder au jardin de Catherine Labouré »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 − 23 =

CGU