Amateurs de roses, faites donc un détour par la Roseraie de l’Haÿ ! 

Amateurs de roses, faites donc un détour par la Roseraie de l’Haÿ ! 

La rose a toujours beaucoup de succès et c’est une valeur sûre en choix de fleurs. 80% des français l’apprécient beaucoup, et pour 33% c’est même leur fleur préférée.
Comme souvent avec les fleurs, on en trouve pour tous les goûts avec des couleurs et des formes variées. Et pour s’en rendre compte, rien de tel qu’une ballade à la Roseraie de l’Haÿ-les-Roses dans le Val-de-Marne (94) !

roseraie

Derrière la roseraie, un passionné

En 1892, Jules Gravereaux, homme d’affaires qui a construit sa richesse grâce à son évolution au Bon Marché, achète une grande propriété à l’Haÿ. Il y rassemble peu à peu des centaines de variétés différentes de roses qui vont constituer le fond de sa collection. En 1899, il se rapproche d’Edouard André, célèbre paysagiste de l’époque. Leur collaboration leur permettra de créer le premier jardin monovariétal, uniquement dédié aux roses.

roses
Véritable rodhologue (ndlr : oui c’est la minute culture ! rodhologue est le terme qui désigne les spécialistes des roses et de leur culture … placez-le à un dîner mondain, ça sera de très bon goût !), le Ministère de l’Agriculture se tourne vers lui en 1901 pour étudier dans les Balkans des plants sauvages particulièrement parfumés. Lorsque Gravereaux revient de son séjour, il n’a qu’une idée en tête : créer de nouvelles roses odorantes. En plus de créer de nouvelles variétés de roses, Gravereaux a contribué à la reconstitution de roses et participé à la réalisation de la roseraie du parc de Bagatelle et de l’Elysée. Sans surprise, la Légion d’honneur et l’Ordre du Mérite agricole lui furent décernés. En 1914, deux ans avant qu’il ne décède, la ville de l’Haÿ devient l’Haÿ-les-Roses.

rose
Depuis, la roseraie est en la possession du département du Val-de-Marne.

 

Visiter la roseraie

Les roses sont habilement réparties : roses sauvages ou cultivées, roses anciennes ou d’aujourd’hui. Bien qu’il n’y ait que des roses, ce jardin est loin d’être monotone grâce à l’association des rosiers grimpants, des buissons, des rosiers tiges ou encore des rosiers rampants. La roseraie est par ailleurs agrémentée de pergolas, d’un dôme, d’un temple de l’amour et de bustes. Tout cela accentue son aspect romantique et lui donne encore plus de charme.

arche de roses

Si vous souhaitez vous y rendre, sachez que la roseraie est ouverte de mi-mai à mi-septembre. L’idéal étant tout de même d’y aller en juin où le jardin est à son apogée. Concernant le prix, il faut compter 3€10 l’entrée, 1€55 en demi-tarif et gratuit dans certains cas (notamment pour les enfants de moins de 5 ans).

Vous pouvez découvrir librement la roseraie ou suivre une visite guidée. Il y a aussi de temps en temps des manifestations comme des ateliers horticoles ou des concerts. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à aller faire un tour sur le site de la Roseraie. 

rose

 

Et n’oubliez pas également que les journées de la rose à l’Abbaye de Chalis (Oise) arrivent bientôt ! RDV les 9,10 et 11 juin 😉

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 + 2 =

CGU